17 octobre 2016

C'est leur avis

Le hara-kiri inconscient de Hollande

Depuis la semaine dernière, François Hollande est critiqué, y compris par certains de ses proches, pour ses propos rapportés dans un livre d’entretiens. L’éditorialiste de La République des Pyrénées Jean-Marcel Bouguereau y voit un suicide politique.

« Autant le dire nettement : il faut que François Hollande jette l’éponge. Il est inutile d’attendre jusqu’à décembre une improbable inversion de la courbe du chômage. Avec ses dernières sorties, son inconscient parle pour lui. Ses déclarations malheureuses ressemblent à un suicide politique, façon DSK au Sofitel. Un hara-kiri à ciel ouvert. Comment un président en exercice peut-il, quelques mois après avoir cherché à imposer la déchéance de nationalité pour les terroristes, dire qu’il était contre ? Comment, après avoir imposé un référendum à Notre-Dame-des-Landes, peut-il dire que l’aéroport ne se fera pas ? Comment peut-il, lui, garant de l’indépendance de la magistrature, parler de la “lâcheté des magistrats” ? » Jean-Marcel Bouguereau