17 octobre 2016

Ça alors

Victoire électorale pour les antinucléaire au Japon

Les habitants du département de Niigata, dans le nord-ouest du Japon, ont choisi dimanche pour gouverneur un opposant au nucléaire. Ryuichi Yoneyama s’est imposé face au candidat soutenu par le parti conservateur du Premier ministre Shinzo Abe. Le sort des sept réacteurs de la centrale de Kashiwazaki-Kariwa, la plus puissante au monde, a été au cœur de la campagne. Le nouveau gouverneur a promis qu’il n’approuverait pas le redémarrage du site, alors que les conservateurs tentent de relancer le nucléaire pour limiter la dépendance énergétique du pays vis-à-vis de l’étranger. Le Japon a fermé sa quarantaine de réacteurs nucléaires après la catastrophe de Fukushima et importe plus de 80 % de son énergie. Depuis août 2015, il a rouvert cinq réacteurs nucléaires, mais trois d’entre eux ont de nouveau fermé à la suite d’incidents ou de décisions de justice.