17 octobre 2016

Ça peut servir

Ne pas se sentir obligé de répondre à ses e-mails

Si vous ressentez une forme de culpabilité vis-à-vis de votre boîte mail, c’est peut-être parce que vous vous croyez dans l’obligation de répondre à toutes les personnes qui vous sollicitent. C’est un phénomène assez naturel en société, une sorte de règle tacite de réciprocité : l’expéditeur a pris le temps de vous écrire, vous devez prendre le temps de lui répondre. C’est un mauvais réflexe, estime l’auteure américaine de livres sur le monde du travail Jocelyn Glei qui recommande de vous poser la question suivante : est-ce que vous répondriez à une carte postale envoyée par un inconnu ? C’est peu probable. Alors, pourquoi le faire avec les e-mails ? D’autant plus que votre adresse électronique est probablement largement plus facile à trouver en ligne que votre adresse postale.