18 octobre 2016

Ça alors

L’Allemagne critique l’« Autopilot » de Tesla

Le régulateur allemand des transports a demandé au constructeur automobile américain Tesla de ne plus utiliser l’appellation « Autopilot » pour désigner son système d’aide à la conduite, a révélé dimanche le journal allemand Bild. L’autorité souhaite « éviter les malentendus » vis-à-vis de cette fonctionnalité qui ne peut pas être « utilisée sans une attention constante du conducteur ». Tesla affirme qu’il demande clairement à ses clients de rester vigilants au volant. Le constructeur explique cependant sur son site que son système de « pilotage automatique » permet entre autres de « suivre parfaitement la route », de « changer automatiquement de voie en actionnant simplement le clignotant » et d’« éviter les collisions frontales et latérales ». Après l’accident médiatisé d’une de ses voitures en Chine, Tesla a modifié en août le nom de cette fonctionnalité sur son site chinois.