20 octobre 2016

Ça alors

La moitié des Américains dans les fichiers de la police

52 associations de défense des droits de l’homme ont écrit mardi au ministère de la Justice américain pour exprimer leur « profonde inquiétude » face à l’utilisation par la police de systèmes de reconnaissance faciale. Un rapport de l’équivalent américain de la Cour des comptes avait montré en mai que le FBI avait accès aux photos de permis de conduire de 16 États et qu’il pouvait les comparer automatiquement, à l’aide d’un logiciel, aux images de suspects dont il dispose. Une étude de l’université de Georgetown publiée mardi révèle qu’en ajoutant les polices locales disposant d’un système similaire, la moitié des Américains se retrouvent dans les fichiers de la police. Une association de défense des droits des citoyens a diffusé la semaine dernière un document montrant que la police de Baltimore avait utilisé la reconnaissance faciale pour identifier des manifestants anti-violences policières.