20 octobre 2016

Ça alors

L’allégeance à Pékin bloque le parlement de Hong Kong

Plus d’un mois après les élections à Hong Kong, le nouveau Parlement n’est toujours pas entré en fonction. Des députés pro-Pékin ont suspendu le processus en quittant l’assemblée hier pendant la prestation de serment de deux parlementaires élus en septembre et prônant l’indépendance vis-à-vis de la Chine. La cérémonie avait été reportée la semaine dernière, les deux députés ayant refusé de prêter allégeance à Pékin, comme le veut la tradition, et ayant déclaré dans l’hémicycle que « Hong Kong n’est pas la Chine ». Les citoyens hongkongais ont élu pour la première fois cinq députés indépendantistes (sur 70 sièges). Ces derniers sont principalement issus du « mouvement des parapluies », une mobilisation de 2014 pour davantage de démocratie.