21 octobre 2016

Ça alors

L’Afrique du Sud souhaite quitter la Cour pénale internationale

L’Afrique du Sud a demandé mercredi à l’ONU son retrait de la Cour pénale internationale (CPI), l’institution chargée de juger les crimes les plus graves au regard du droit international. Les autorités du pays avaient déclaré envisager ce retrait en juin 2015 après avoir été critiquées pour ne pas avoir fait arrêter le président soudanais Omar el-Béchir, alors en visite dans le pays, accusé de crimes contre l’humanité. Plusieurs États, à l’image des États-Unis, ont fait le choix de ne pas participer à la CPI, mais aucun ne s’est retiré depuis sa création en 2002. Un autre de ses 124 membres, le Burundi, a également décidé de la quitter, par un vote écrasant au Parlement le 12 octobre. En janvier, l’Union africaine, rassemblement de 54 États du continent, a reproché à la CPI de ne juger que des Africains.