24 octobre 2016

Ça alors

Les socialistes espagnols autorisent les conservateurs à gouverner

Après dix mois de blocage politique, le Parti socialiste espagnol a décidé hier de s’abstenir lors du prochain vote de confiance au Parlement. Le conservateur Mariano Rajoy, au pouvoir depuis 2011, sera ainsi en mesure de former un nouveau gouvernement. Il compte également sur les voix du parti de centre droit Ciudadanos avec lequel il a signé en août un pacte anti-corruption en contrepartie de son soutien à l’investiture. Les Espagnols ont déjà dû voter deux fois, en décembre et en juin, pour renouveler leur Parlement. L’émergence de deux nouveaux partis – la formation anti-austérité Podemos et Ciudadanos – ont privé le parti de droite arrivé en tête d’une majorité absolue. Il ne dispose que d’une majorité relative de 137 sièges sur 350. Depuis bientôt un an, l’exécutif en est réduit à expédier les affaires courantes et ne peut proposer aucune réforme.