26 octobre 2016

C’est leur avis

Les femmes, grandes oubliées du pape François

Helena Myrstener, une pasteur de l’Église de Suède, estime dans le quotidien suédois Sydsvenskan (traduit en anglais par The Local) qu’il faut cesser d’encenser le pape aveuglément. Elle lui reproche d’exclure les femmes de son projet.

« Sa popularité est énorme et il est devenu une sorte de rock star. Pour un homme qui se voit comme le vicaire du Christ sur Terre, François doit être tenu à un examen plus approfondi avant qu’il ne soit transformé en ours en peluche. Par exemple, ce que le pape fait ou ne fait pas a un impact crucial pour les femmes à travers le monde. […] Le pape parle souvent de libération sociale et économique. Il veut que l’Église catholique soit l’église des pauvres et pour les pauvres. Or, cela ne semble pas concerner les femmes. Les positions dures de François sur la contraception et l’avortement contraignent les femmes du monde entier à rester pauvres si elles sont forcées à tomber enceintes et à devenir mères précocement. » Helena Myrstener