26 octobre 2016

Ça alors

Des routes productrices d’énergie

Ségolène Royal a lancé lundi les travaux de la première « route solaire » au monde, un revêtement photovoltaïque d’un kilomètre de long qui sera expérimenté sur une portion d’autoroute dans l’Orne. La ministre de l’Environnement avait annoncé en janvier qu’elle souhaitait que 1 000 kilomètres de routes soient ainsi couverts en cinq ans afin de produire de l’électricité. La ville néerlandaise de Krommenie teste depuis fin 2014 une piste cyclable solaire et le département des Transports du Missouri, aux États-Unis, a signé un partenariat avec une entreprise américaine pour installer à partir de décembre des panneaux solaires sur une de ses routes. Mark Jacobson, professeur de génie civil à l’université de Stanford, estime toutefois que ces « routes solaires » reviendront trop cher par rapport aux panneaux photovoltaïques classiques.