27 octobre 2016

Ça alors

Le Panama met fin à son secret bancaire

Sept mois après le scandale des « Panama Papers » qui avait révélé un système d’évasion fiscale via un cabinet d’avocats panaméen, le petit pays d’Amérique centrale essaie d’améliorer son image. Son gouvernement a signé aujourd’hui un accord avec 107 pays par lequel il s’engage à communiquer les noms des bénéficiaires de comptes et de sociétés offshore aux États qui le solliciteront dans le cadre d’enquêtes. L’accord prévoit que l’échange d’informations deviendra automatique à partir de 2018, ce qui signerait la fin du secret bancaire panaméen. Les efforts du Panama restent à surveiller : la France avait retiré le pays de sa liste noire des paradis fiscaux en 2012, après la signature d’une convention sur la lutte contre l’évasion fiscale, mais l’y avait réintégré en avril après les « Panama Papers ».