2 novembre 2016

Ça alors

La présidente sud-coréenne embarrassée par sa conseillère occulte

La présidente sud-coréenne conservatrice Park Geun-Hye a limogé ce matin son Premier ministre et deux de ses principaux ministres pour tenter de mettre un terme à un scandale de corruption qui l’affecte depuis plusieurs semaines. La justice a ouvert début octobre une enquête visant une conseillère non officielle de la présidente, qui se targue de posséder des pouvoirs chamaniques. Cette guide spirituelle est accusée d’avoir utilisé son influence sur la présidente pour soutirer des fonds à des conglomérats. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés à Séoul samedi pour réclamer la démission de la chef de l’État. L’opposition sociale-libérale, majoritaire au Parlement depuis avril, lui a demandé de déléguer ses pouvoirs exécutifs à un gouvernement bipartisan.