• Fichier des Français. Le gouvernement a fait publier dimanche un décret instaurant un fichier rassemblant plusieurs informations, dont l’état civil, les empreintes digitales ou la photo de tous les détenteurs d’une carte d’identité ou d’un passeport français. Les forces de l’ordre et les services de renseignement pourront y avoir accès. « Plus encore que la façon presque clandestine de légiférer, la manière de ce gouvernement de porter cette atteinte à nos libertés est choquante. Elle procède d’un choix manifeste d’éviter le débat public », écrit l’avocat Jean-Marc Fedida dans son blog sur le site du Huffington Post.

  • Manifestations au Maroc. Plusieurs milliers de personnes ont assisté dimanche aux funérailles de Mouhcine Fikri, un jeune vendeur de poissons mort deux jours plus tôt en tentant de récupérer dans une broyeuse la marchandise que lui avaient confisquée les autorités à Al Hoceïma, dans le nord-est du Maroc. De nombreux manifestants se sont rassemblés dans le pays pour réclamer justice. « Le Maroc n’est plus le même qu’il y a quelques années, la population est beaucoup plus réactive et éruptive depuis les printemps arabes », analyse sur RFI Pierre Vermeren, professeur d’histoire du Maghreb contemporain à l’université Paris 1.

  • Purge en Turquie. Les autorités turques ont poursuivi la purge entamée après le coup d’État manqué du 15 juillet en arrêtant lundi une dizaine de journalistes et collaborateurs du quotidien d’opposition Cumhuriyet, dont son rédacteur en chef. « Au rythme où s’abat la répression, le pluralisme ne sera rapidement plus qu’un lointain souvenir, a réagi le secrétaire général de l’association Reporters sans frontières Christophe Deloire. Prend-on assez conscience du basculement majeur qui s’opère dans ce pays où plus aucun média n’est à l’abri de cette purge sans fin ? »

  • Reprise de Mossoul. L’armée irakienne a annoncé mardi être entrée dans la ville de Mossoul, fief du groupe État islamique dans le nord de l’Irak. La bataille est loin d’être terminée, prévient dans 20 Minutes l’ancien général de l’Armée de terre Vincent Desportes : « On peut rappeler qu’en 2004, les Américains ont mis 11 mois à libérer Falloujah, une ville cinq fois plus petite que Mossoul et les habitants avaient été évacués… »

  • Vote sur le Brexit. La Haute Cour de justice de Londres a demandé jeudi au gouvernement britannique d’obtenir l’aval du Parlement pour enclencher la procédure de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. La majorité des députés sont favorables à un maintien dans l’UE, mais peuvent difficilement s’opposer au résultat du référendum de juin. L’éditorialiste du Guardian Polly Toynbee les y encourage pourtant : « Ce n’est pas antidémocratique d’essayer de mettre un terme à ce que de nombreux autres pays considèrent comme un incompréhensible acte de suicide économique. »