8 novembre 2016

Ça alors

Une intelligence artificielle qui lit sur les lèvres

Dans « 2001, l’Odyssée de l’espace » (1968), le réalisateur Stanley Kubrick imaginait une intelligence artificielle capable de déchiffrer les conversations des astronautes bien que ceux-ci aient coupé leur micro. Cette séquence de science-fiction s’approche désormais de la réalité. L’université d’Oxford et Google ont présenté vendredi un logiciel lisant sur les lèvres. Baptisé LipNet, il repose sur une intelligence artificielle capable d’apprendre de ses erreurs qui est, selon ses concepteurs, parvenue à déchiffrer 93,4 % des mots prononcés lors d’une série de tests, pour l’instant des phrases simples prononcées face à la caméra. Les concepteurs imaginent plusieurs applications, comme le fait de pouvoir dicter discrètement des ordres à son téléphone.