10 novembre 2016

Ça alors

Géopolitique de la musique en Ukraine

Le gouvernement ukrainien soumet depuis mardi les radios à de nouvelles règles linguistiques pour y limiter l’usage du russe. Le quota journalier de chansons en ukrainien doit être de 25 %. Il montera progressivement à 35 % d’ici un an. La législation englobe les émissions d’information et de divertissement : 60 % d’entre elles doivent employer la langue nationale. Le gouvernement veut freiner le recul de l’ukrainien dans certaines régions. Il est délaissé au profit du russe dans les territoires de l’est de l’Ukraine dont les rebelles prorusses ont pris le contrôle en 2014 (les villes de Donetsk et Lougansk principalement). L’ukrainien y est toujours enseigné, mais dans une moindre mesure. Avant la crise, la majorité des Ukrainiens avaient l’habitude de jongler entre les deux langues en fonction des circonstances.