14 novembre 2016

C'est leur avis

Facebook n’a pas fait Trump

Plusieurs articles de médias américains pointent le rôle de Facebook et de son algorithme de filtrage des informations dans l’élection de Donald Trump. Émilie Brouze et Claire Richard, journalistes à Rue89, estiment que ce point de vue est exagéré.

« Est-ce qu’avant les bulles filtrantes on était réellement ces citoyens modèles des Lumières, nourris d’une information diverse et de qualité, qu’on lisait avec intérêt et qui nous permettait de nous former des jugements éclairés en matière de politique ? Probablement pas. Les gens avaient plein de moyens d’éviter les histoires allant à l’encontre de leurs préjugés, à commencer par décider d’acheter L’Huma ou le Figaro. […] Il y a quelque chose de troublant dans ce retournement unanime contre Facebook. L’élection de Trump est un séisme, comme le répète toujours en une le New York Times. Se tourner vers Facebook n’est-il pas aussi une façon d’éviter de voir la réalité en face ? » Émilie Brouze et Claire Richard