• Fin de grève chez iTélé. Les salariés d’iTélé ont voté la fin d’une grève qui aura duré 31 jours, ce qui en fait la plus longue de l’audiovisuel français depuis mai 1968. L’animateur Jean-Marc Morandini, dont ils réclamaient l’éviction, restera à l’antenne et une trentaine d’employés ont annoncé leur départ au cours du conflit, mais les journalistes de la chaîne d’information en continu se sont félicités d’avoir « obtenu des garanties sur l’indépendance de la rédaction ».

  • Justice internationale. Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que la Russie allait retirer sa signature du traité fondateur de la Cour pénale internationale, un texte qu’elle n’avait jamais ratifié tout comme les États-Unis. Le Kremlin reproche à la CPI de coûter trop cher pour le faible nombre de crimes contre l’humanité et crimes de guerre qu’elle juge et de ne s’intéresser qu’aux exactions commises côté russe lors du conflit en Géorgie en 2008.

  • Mr Bricolage en difficulté. La chaîne de grande distribution Mr Bricolage a annoncé qu’elle allait fermer 17 établissements et supprimer 238 postes en 2017. Elle prévoit de céder les 70 autres magasins qu’elle détient en France à des adhérents-entrepreneurs qui les exploiteront sous sa marque et de se tourner vers la vente en ligne.

  • Dépakine. L’Assemblée nationale a voté hier soir à l’unanimité en faveur de la création d’un fonds d’indemnisation de 10 millions d’euros pour les victimes de l’antiépileptique Dépakine, commercialisé depuis 1967 par le laboratoire Sanofi. Selon une étude publiée en août par l’Agence nationale de sécurité du médicament, plus de 14 000 femmes enceintes ont été exposées entre 2007 et 2014 au valproate de sodium, sa substance active, faisant courir des risques de malformation au fœtus.