22 novembre 2016

Ça peut servir

Un congé pour aider des proches

8,3 millions de Français accompagnent des proches en perte d’autonomie au quotidien. La majorité d’entre eux sont des actifs et il n’est pas facile de concilier cette aide avec leur travail. Le « congé de soutien familial » permettait jusqu’ici de cesser temporairement son activité pour s’occuper d’une personne âgée, malade ou handicapée. Un décret publié dimanche au Journal officiel remplace cette mesure par le « congé de proche aidant ». Ce dispositif vous permettra à partir du 1er janvier de prendre trois mois sans solde, renouvelables une fois, pour accompagner quotidiennement quelqu’un, même si vous n’avez pas de lien de parenté avec lui. Désormais, les proches accueillis dans des établissements spécialisés seront eux aussi concernés. Il est possible de transformer le congé en temps partiel.