• Vinci victime d’un canular. L’Autorité des marchés financiers a annoncé qu’elle allait mener des investigations après un « grave dysfonctionnement » qui a fait chuter l’action du groupe de construction Vinci de 18 % en bourse hier. Un faux communiqué de l’entreprise relayé hier par l’agence Bloomberg annonçait que le géant du BTP licenciait son directeur financier après la découverte d’énormes erreurs d’écritures comptables.

  • Policier condamné. Le tribunal de grande instance de Paris a condamné à huit mois de prison avec sursis un policier de 26 ans qui avait donné un coup de poing à un lycéen manifestant contre le projet de loi Travail le 24 mars. La condamnation ne sera pas inscrite au casier judiciaire de l’agent, lui permettant de continuer à exercer son métier.

  • TPMP. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a engagé une procédure de sanction contre l’émission « Touche pas à mon poste » sur la chaîne C8. Saisie de plusieurs plaintes de téléspectateurs, l’autorité reproche en particulier à l’animateur Cyril Hanouna d’avoir mis en scène un faux crime et d’en avoir fait porter la responsabilité sur l’un de ses chroniqueurs.

  • Primaire de la droite. La Haute autorité chargée de l’organisation de la primaire de la droite a publié le résultat définitif du premier tour. François Fillon a rassemblé 44,1 % des 4,27 millions de suffrages exprimés, devant Alain Juppé (28,6 %) et Nicolas Sarkozy (20,7 %).

  • Jo Cox. La justice britannique a condamné Thomas Mair, l’assassin de la députée britannique Jo Cox, à la prison à perpétuité sans possibilité de libération anticipée. L’élue travailliste avait été tuée le 16 juin dans sa circonscription du nord de l’Angleterre où elle faisait campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne.