• Chômage en baisse. Le nombre de demandeurs d’emploi sans activité a baissé de 0,3 % en octobre (11 700 personnes de moins), selon des chiffres publiés par Pôle emploi cet après-midi. Le nombre de demandeurs d’emploi toutes catégories confondues a reculé dans la même proportion.

  • Des trains pour la Normandie. Le conseil régional de Normandie a signé une commande de 40 trains qui seront construits en France par le groupe canadien Bombardier pour une mise en service en 2020 sur les lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre. La région est ainsi la première en France à reprendre la gestion de ces lignes à l’État, qui a investi en retour 720 millions d’euros pour l’achat des trains.

  • Schulz s’en va. Le président du Parlement européen Martin Schulz a annoncé qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat à son poste en janvier, mais qu’il se présenterait à l’automne prochain aux élections fédérales allemandes en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il fait figure de possible tête de liste pour le parti social-démocrate allemand au cas où son actuel dirigeant Sigmar Gabriel déciderait de ne pas affronter Angela Merkel.

  • Affaire Jacqueline Sauvage. La cour d’appel de Paris a rejeté la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, une femme condamnée en octobre 2014 à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent. La sexagénaire, à qui François Hollande a accordé une grâce partielle en janvier, reste en prison et peut espérer en sortir entre avril et juillet 2018, compte tenu des remises de peine.

  • Débat Fillon-Juppé. François Fillon et Alain Juppé, les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour de la primaire de la droite, se retrouveront ce soir pour un unique débat avant le second tour prévu dimanche. Leur confrontation sera diffusée à partir de 20h55 sur TF1, France 2 et France Inter et animée par la journaliste économique Alexandra Bensaid ainsi que les présentateurs Gilles Bouleau et David Pujadas.

  • Incendies en Israël. Près de 50 000 personnes ont été évacuées de Haïfa, fuyant les feux de végétation favorisés par la très grande sécheresse des derniers mois et des vents forts. L’état d’urgence a été décrété dans la troisième ville d’Israël (280 000 habitants), où l’armée a déployé des renforts et rappelé des réservistes pour aider les pompiers et les policiers.