26 novembre 2016

Ça veut dire quoi

Adoption plénière

Ni François Fillon ni Alain Juppé ne remettent en cause le mariage pour tous, mais le premier souhaite revoir un aspect de la loi Taubira pour réserver l’adoption plénière aux seuls couples hétérosexuels. Aujourd’hui, deux formes d’adoption sont possibles pour les couples mariés. Avec une adoption simple, l’adopté conserve ses liens avec sa famille d’origine et un nouveau lien est créé avec sa famille adoptive. Avec une adoption plénière, au contraire, le nouveau lien de filiation se substitue à l’ancien, ce qui signifie que le lien entre l’enfant et ses parents biologiques est coupé. Contrairement à l’adoption simple, l’adoption plénière permet à l’enfant d’acquérir automatiquement la nationalité française, elle l’exclut de la succession dans sa famille d’origine et elle est irrévocable. François Fillon avait expliqué en juin dans une interview à La Croix qu’il ne lui semblait pas « légitime » de considérer qu’un enfant soit « fils ou fille, de manière exclusive, de deux parents de même sexe ».