28 novembre 2016

Ça alors

Transports publics gratuits à cause d’un piratage

À cause d’un piratage informatique, les usagers des transports publics de San Francisco ont pu emprunter gratuitement le métro, le bus ou le tramway entre vendredi soir et hier matin. La SFMTA, la structure qui en assure la gestion, a déclaré hier que des pirates informatiques avaient réussi à bloquer les distributeurs automatiques de titres de transport. Sur les écrans s’affichait un message des pirates invitant l’entreprise à les contacter par e-mail, mode opératoire habituel d’un « ransomware ». Ce type de programme infecte un système, en prend le contrôle et verrouille l’accès pour contraindre son propriétaire à verser une rançon. La SFMTA a dit avoir réinstallé son système en utilisant une sauvegarde ancienne. En février, un hôpital de Los Angeles a accepté de payer 17 000 dollars à des pirates au bout d’une semaine de paralysie.