2 décembre 2016

Ça alors

Trop d’armes dans les boutiques Levi’s

Dans une tribune publiée sur LinkedIn, le patron de la marque de prêt-à-porter américaine Levi’s a appelé mercredi ses clients à ne plus venir armés dans ses boutiques. Interrogé par le magazine Fortune, Charles Bergh raconte qu’un client s’est récemment blessé accidentellement avec son arme dans une boutique en Géorgie. Il explique que plusieurs employés ont exprimé leur crainte d’un nouvel incident, tout en précisant qu’il n’entend pas remettre en cause le deuxième amendement de la Constitution américaine autorisant le port d’arme. Le lobby des armes à critiqué hier cette décision par l’intermédiaire de la polémiste Dana Loesch, appelant au contraire à conserver son arme pour ne pas se mettre en danger. D’autres entreprises américaines, dont Starbucks, ont émis des recommandations similaires ces dernières années.