2 décembre 2016

Ça peut servir

Fuir les perturbateurs endocriniens

Cent scientifiques européens et américains ont dénoncé mardi, dans une tribune publiée par Le Monde, la pression des « intérêts industriels » qui « déforment délibérément des preuves scientifiques » en vue d’empêcher une réglementation européenne limitant l’utilisation des perturbateurs endocriniens. Ces substances chimiques, répandues dans les objets de consommation courante, sont susceptibles d’interagir avec le système hormonal des êtres vivants et de nuire à leur santé. Pour s’en prémunir, mieux vaut d’abord savoir où ils sont présents : canettes, détergents, poêles anti-adhésives, jouets, cosmétiques, pesticides, etc. Principales recommandations : manger bio, éviter certains emballages, retirer les emballages plastiques avant de chauffer des aliments au micro-ondes, être vigilant sur les cosmétiques et utiliser des produits ménagers sains (vinaigre blanc, bicarbonate de sodium et savon noir).