• Feu vert pour sept réacteurs. L’Autorité de sûreté du nucléaire a donné un accord global au redémarrage de sept réacteurs actuellement à l’arrêt pour des tests relatifs à de possibles anomalies de fabrication. Sous réserve d’une ultime vérification, au cas par cas, ils pourront être remis en service avant la fin de l’année et réduire ainsi les craintes sur l’insuffisance des capacités énergétiques disponibles cet hiver.

  • Écotaxe. Le Conseil d'État a jugé « illégal » le refus du gouvernement d'appliquer l'écotaxe et lui a demandé de prendre un arrêté pour fixer le début de la collecte de la taxe, « dans un délai de six mois ». Cette taxe sur les poids lourds, qui n'a pas été mise en œuvre, n'a pas été abrogée.

  • Circulation alternée. La préfecture de police de Paris a décidé de mettre en place une circulation alternée demain dans la capitale et ses 22 communes limitrophes pour faire face au pic de pollution aux particules fines que l’agglomération connaît depuis la fin de la semaine dernière. Seuls les véhicules dont le numéro de plaque d’immatriculation se termine par un chiffre pair seront autorisés à circuler (sauf dérogations) et les transports en commun seront gratuits dans toute la région.

  • Grand Prix de France. Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur Christian Estrosi a annoncé que la France accueillerait de nouveau un grand prix de Formule 1 à partir de 2018, sur le circuit Paul-Ricard au Castellet. La dernière manche française du championnat de F1 avait eu lieu en 2008 à Magny-Cours, dans la Nièvre.

  • Reprise de Syrte. Les forces du gouvernement d’union nationale libyen ont annoncé avoir repris intégralement le contrôle de la ville de Syrte, détenue par le groupe État islamique depuis juin 2015. Les troupes gouvernementales avaient fait leur entrée il y a près de six mois dans la ville de naissance de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

  • Extrême droite battue. Le candidat écologiste Alexander Van der Bellen a remporté hier soir l’élection présidentielle autrichienne avec 51,7 % des suffrages (en attendant le dépouillement des votes par correspondance) face à son opposant d’extrême droite Norbert Hofer. Il avait gagné avec 50,3 % des voix en mai avant que la Cour constitutionnelle n’annule le scrutin en raison d’irrégularités.