5 décembre 2016

Ça alors

Polémique en Israël sur le choix d’un fabricant de sous-marins

Un député de l’opposition israélienne a demandé samedi l’ouverture d’une enquête sur les conditions qui ont poussé le gouvernement israélien à signer un contrat avec l’entreprise allemande ThyssenKrupp. Le groupe spécialisé dans l’acier doit fournir trois sous-marins à la marine israélienne pour la somme de 1,2 milliard d’euros. Cette transaction est perturbée depuis que le quotidien Yediot Aharonot a fait savoir vendredi qu’un fonds souverain iranien était actionnaire de ThyssenKrupp à hauteur de 4,5 %. L’opposition israélienne accuse le gouvernement d’enrichir un pays ennemi et s’inquiète de la fiabilité de ces sous-marins en cas de conflit avec l’Iran. Le ministère de la Défense a expliqué samedi qu’il ignorait tout de la participation iranienne (prise en 1974). Il a déclaré son intention de vérifier le niveau d’implication de Téhéran.