9 décembre 2016

Ça alors

L’Argentine punit le harcèlement de rue

Les députés argentins ont adopté mercredi une loi sanctionnant le harcèlement de rue. Désormais les auteurs de commentaires à connotation sexuelle, ciblant directement ou indirectement le corps, devront s’acquitter d’une amende allant jusqu’à 59 euros. Le texte vise également les personnes qui suivent quelqu’un dans la rue. En octobre, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Buenos Aires « pour exiger la fin de la violence machiste » après plusieurs viols et meurtres de femmes. Le « féminicide », meurtre d’une femme en raison de son genre, a été inscrit dans le Code pénal argentin en 2012 comme circonstance aggravante d’un homicide. La Belgique et le Portugal ont adapté ces dernières années leur législation pour lutter contre le harcèlement de rue, mais le professeur de droit portugais André Lamas Leite explique à Euronews que la loi est rarement appliquée.