16 décembre 2016

Ça alors

Le Canada interdira l’amiante d’ici 2018

Le gouvernement canadien a annoncé qu’il interdirait l’amiante d’ici 2018. Le pays a longtemps été l’un des plus gros producteurs de ce minerai très utilisé dans les matériaux de construction, en particulier pour son pouvoir d’isolation thermique et sa résistance au feu. Si la dernière mine d’extraction y a fermé en 2011, le Canada importe toujours des produits contenant de l’amiante, comme les plaquettes de frein pour voitures et les tuyaux utilisés dans le secteur du bâtiment. Environ 2 300 cas de maladies liées à l’amiante sont détectés chaque année, selon la Société canadienne du cancer. Une cinquantaine de pays en ont interdit l’utilisation, dont la France en 1997. À l’époque, le Canada, qui en était le premier fournisseur, avait porté plainte (sans succès) devant l’Organisation mondiale du commerce.