19 décembre 2016

C'est leur avis

Une fragmentation sur Internet dangereuse pour la démocratie

Professeur de droit à Harvard, spécialiste d’Internet, l’Américain Lawrence Lessig est le créateur des licences Creative Commons de partage des œuvres diffusées en ligne. Dans une interview à Libération, il s’inquiète d’une fragmentation d’Internet issue d’algorithmes tels que ceux de Facebook.

« Aujourd’hui, il y a toutes les raisons de s’inquiéter de la manière dont Internet nourrit la polarisation, à cause des algorithmes et de l’architecture du réseau. […] Dans le monde physique, si on se promène dans la rue, on va être confronté à des gens différents, à des idées qu’on préférerait repousser. Mais dans le cyberespace, il est de plus en plus facile de segmenter efficacement les gens, de les cantonner à leur propre univers. Cette efficacité même est un problème pour la liberté. C’est une évolution dévastatrice, qui détruit la base de l’engagement démocratique. Et nous ne savons pas comment surmonter cela. » Lawrence Lessig