20 décembre 2016

C'est leur avis

Une justice pour les ministres

La décision de la Cour de justice de la République de condamner Christine Lagarde pour « négligence » dans l’affaire Tapie-Crédit lyonnais sans lui infliger de peine a suscité de nombreuses critiques, dont celles du blogueur politique et ancien assistant parlementaire Authueil sur les insuffisances de l’arrêt qui a été rendu.

« Autant le raisonnement qui amène à la déclarer coupable s’enchaîne bien, autant l’explication de la dispense de peine est juste indigente et donc profondément gênante. […] La décision est peut-être justifiée sur le fond, mais la manière d’y arriver est absolument catastrophique et inacceptable. Elle donne l’impression, par l’absence complète d’explication, et les raccourcis qui occultent des pans entiers du dossier, que les élus se blanchissent entre eux, et qu’il existe une justice à deux vitesses. Avec cette affaire, c’est le principe même d’un privilège de juridiction pour les ministres qui doit être remis en cause. » Authueil