23 décembre 2016

Ça alors

Des trains rapides chinois vendus en Europe

Pour la première fois, une entreprise ferroviaire chinoise a vendu des rames de son train à grande vitesse dans l’Union européenne. L’agence de presse Chine nouvelle, appartenant à l’État, a indiqué mercredi que Leo Express, la troisième compagnie ferroviaire tchèque, avait acheté pour 20 millions d’euros trois rames qui rouleront à 160 km/h. Pour remporter ce marché, China Railway Construction a dû convaincre sur sa capacité à respecter les normes strictes de fiabilité imposées par l’UE pour les trains circulant sur son territoire. Jusqu’à présent, la Chine avait toujours échoué à décrocher un contrat dans un grand marché occidental. Pour protéger les fabricants européens (en particulier le français Alstom et l’allemand Siemens), le secrétaire d’État à l’Industrie français s’est prononcé au début du mois en faveur d’une obligation de produire en UE les trains roulant dans les pays membres.