30 décembre 2016

Ça alors

11 prix Nobel de la paix face à Aung San Suu Kyi

23 personnalités, dont 11 prix Nobel de la paix, ont envoyé hier une lettre ouverte à l’ONU pour réclamer une « enquête internationale indépendante » sur le sort des Rohingyas, une ethnie musulmane victime de persécutions en Birmanie. Les signataires, dont la militante pakistanaise des droits des femmes Malala Yousafzai et l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, dénoncent « une tragédie humaine qui s’apparente à un nettoyage ethnique et à des crimes contre l’humanité ». Ils reprochent son inaction à la lauréate 1991 du prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, qu’ils considèrent, même si elle n’en a pas le titre pour des raisons d’inéligibilité, comme la véritable « dirigeante » de la Birmanie. 27 000 Rohingyas ont fui la Birmanie vers le Bangladesh entre début novembre et mi-décembre, selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.