2 janvier 2017

C’est leur avis

Le problème d’une primaire modelée pour Hollande

Le premier tour de la primaire de la gauche aura lieu le 22 janvier, après un mois de campagne. Si elle sera si courte, c’est que le Parti socialiste avait organisé ce scrutin pour favoriser François Hollande, selon le journaliste du Monde Bastien Bonnefous.

« Quand la direction du Parti socialiste, au printemps 2015, a décidé d’organiser une primaire pour désigner son champion à l’élection présidentielle, l’objectif était en réalité des plus simples : favoriser la candidature de François Hollande et permettre au chef de l’État d’affronter une campagne la plus courte possible. M. Hollande ayant depuis renoncé, contre toute attente, les sept candidats de la primaire doivent s’accommoder d’un temps électoral dangereusement court. […] Chaque candidat va donc se démultiplier sur le terrain comme dans les médias, enchaînant émissions spéciales, meetings et déplacements thématiques, entre les trois débats télévisés programmés avant le premier tour, les 12, 15 et 19 janvier. » Bastien Bonnefous