• Paix en Syrie. Une dizaine de groupes rebelles syriens ont annoncé hier soir qu’ils cessaient toute discussion liée aux négociations de paix que la Russie, la Turquie et l’Iran veulent organiser prochainement à Astana au Kazakhstan. Les opposants reprochent au régime syrien de ne pas respecter l’accord de cessez-le-feu entré en vigueur vendredi et de poursuivre ses bombardements au nord-ouest de Damas.

  • Décès d’un nourrisson. L’Agence du médicament, un organisme dépendant du ministère de la Santé et chargé de la sécurité des produits de santé, a annoncé hier soir qu’un bébé de 10 jours était décédé le 21 décembre après avoir reçu une dose d’Uvestérol D. Ce médicament prescrit pour lutter contre les carences des nourrissons en vitamine D fait l’objet d’une surveillance renforcée de la part des autorités sanitaires depuis 2006 après avoir provoqué plusieurs dizaines de malaises qui n’ont toutefois pas été mortels.

  • Chantiers navals. Le tribunal de commerce de Séoul en Corée du Sud a annoncé qu’il privilégiait le constructeur naval italien Fincantieri pour la reprise des chantiers navals de Saint-Nazaire. Ceux-ci sont détenus à un tiers par l’État français et aux deux tiers par un groupe sud-coréen, STX Offshore and Shipbuilding, en grande difficulté financière.

  • Trêve de sondage. Stéphane Albouy, directeur de la rédaction des quotidiens Le Parisien et Aujourd’hui en France, a annoncé que ses journaux ne commanderaient plus de sondages d’ici à l’élection présidentielle. Il déclare souhaiter cette « pause » pour favoriser le travail des journalistes sur le terrain et répondre à une réflexion menée « après le Brexit et l’élection de Donald Trump ».