5 janvier 2017

C'est leur avis

Le droit à la déconnexion est dans l’intérêt des entreprises

Depuis le 1er janvier, les grandes entreprises françaises sont tenues d’ouvrir des négociations sur le droit à la déconnexion, pour éviter que leurs salariés soient sollicités à outrance en dehors de leurs heures de travail via les outils numériques. Chroniqueur au Financial Times, John Gapper soutient cette réforme [€] et estime qu’elle est dans l’intérêt des employeurs.

« La plupart des employeurs sont heureux de placer les managers et les employés en situation de stress, du moment qu’elle n’échappe pas à tout contrôle. Beaucoup d’environnements de travail privilégiant la performance sont conçus pour fonctionner de cette manière. Mais le surmenage causé par un travail ininterrompu a un impact certain sur la productivité : des employés fatigués et désabusés produisent moins. […] La nouvelle loi française est bien conçue en demandant aux entreprises et aux employés de trouver la meilleure solution pour eux-mêmes. » John Gapper