5 janvier 2017

Ça peut servir

À part vous, personne ne dénombre vos échecs

Si vous avez connu un échec (ou pire, une série d’échecs), vous avez peut-être peur de l’image que vous projetez auprès de vos interlocuteurs. Zacharias Bobbitt, auteur du blog Four Pillar Freedom, dédié au développement personnel, se veut rassurant. « Vous êtes la seule personne à tenir la comptabilité de vos échecs », affirme-t-il. Même vos proches ne savent pas exactement combien de fois c’est arrivé. Si vous ratez neuf entretiens d’embauche, celui qui vous en fait passer un dixième ne le sait pas. Si vous avez échoué quatre fois à séduire quelqu’un, celui ou celle sur qui vous jetez votre dévolu n’en a pas conscience. Sa conclusion : la peur de l’échec ne doit pas vous empêcher de persévérer, car vous n’aurez vraiment échoué que lorsque vous aurez décidé que c’était le cas.