• Aide aux migrants. Le tribunal correctionnel de Nice a relaxé Pierre-Alain Mannoni, un enseignant-chercheur du CNRS poursuivi pour avoir convoyé des Érythréennes de l’Italie vers la France. « Le tribunal a reconnu que j’avais agi pour préserver leur dignité et ça, ce n’est pas condamnable », a-t-il commenté.

  • Budget de l’armée. À l’occasion de ses vœux aux armées, François Hollande a estimé que le budget de la Défense devrait « aller vers 2 % » du PIB lors du prochain quinquennat (contre 1,77 % actuellement). Ce montant correspond à la demande de réévaluation formulée le 21 décembre dans Les Échos par le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers.

  • Troupes russes en Syrie. L’armée russe a fait savoir qu’elle avait commencé à alléger son dispositif militaire en Syrie et que cela se traduirait en particulier par le départ de son porte-avions Amiral-Kouznetsov, stationné depuis novembre en mer Méditerranée. En mars, le président russe Vladimir Poutine avait déjà annoncé un retrait progressif des troupes avant de les renforcer pour aider Bachar el-Assad à reprendre Alep.

  • Morts en prison. Au moins 33 détenus ont été tués dans une prison de l’État de Roraima, dans le nord du Brésil, au cours d’une attaque menée par un groupe de prisonniers qui a duré moins d’une heure selon le gouvernement local. Ce massacre survient cinq jours après une émeute ayant fait 56 morts dans un centre de détention de Manaus, dans le nord du pays.