10 janvier 2017

C’est leur avis

La disparition du cash menace les plus pauvres

Dans le Guardian, le journaliste Adam Forrest, spécialiste des questions de société, craint que la disparition progressive de l’argent liquide dans les transactions quotidiennes finisse par isoler les plus pauvres.

« Alors que de plus en plus de magasins et de réseaux de transports se mettent au paiement sans contact et via mobile, de nombreuses grandes villes à travers le monde sont en train de reléguer l’argent liquide à un statut de seconde classe. […] Pas de pièce pour le musicien du métro, la personne qui dort dans la rue et a besoin d’une boisson chaude, le petit revendeur, la boîte à dons. […] Certains experts redoutent un espace urbain à deux niveaux dans lequel les personnes aux plus bas revenus seraient déconnectées de la vie commerciale principale en raison de leur dépendance aux formes traditionnelles de la monnaie. » Adam Forrest