13 janvier 2017

Ça alors

Plus de régime spécial pour les Cubains aux États-Unis

Depuis 1995, les États-Unis appliquent vis-à-vis des immigrés en provenance de Cuba une politique appelée « pieds mouillés, pieds secs » : s’ils sont trouvés en mer, ils sont renvoyés ; s’ils touchent terre, ils sont acceptés. Barack Obama a annoncé hier la fin de cette politique. « Nous traitons désormais les immigrants cubains de la même façon que les immigrants d’autres pays », a précisé le président américain dans un communiqué. Ce changement était réclamé depuis longtemps par Cuba qui critiquait l’incitation à l’exil de ses ressortissants. Il renforce le rapprochement entre Washington et La Havane entamé voici deux ans et sur lequel Donald Trump a exprimé des réserves. Depuis la révolution castriste de 1959, environ deux millions de Cubains se sont installés aux États-Unis, la plupart en Floride.