16 janvier 2017

Ça peut servir

Des silences plutôt que des « euh »

Lorsque vous vous exprimez en public, vous ponctuez peut-être vos phrases de « euh » ou autres sons qui vous permettent de montrer que vous n’avez pas fini de parler et que vous réfléchissez à ce que vous allez dire ensuite. Vous devriez plutôt faire comme Barack Obama et les remplacer par des silences, affirme la journaliste Wanda Thibodeaux dans le magazine dédié aux entrepreneurs Inc. Lorsque celui qui est encore pour quatre jours président des États-Unis marque des pauses dans ses discours, il montre qu’il est assez confiant pour ne pas craindre le silence, qu’il a conscience de l’attention de son auditoire et qu’il réfléchit à ce qu’il est en train de dire, écrit-elle.