24 janvier 2017

C'est leur avis

Le vainqueur de la primaire de la gauche déjà affaibli

Le site internet de la primaire de la gauche a affiché hier des résultats pour chaque candidat artificiellement modifiés pour correspondre au chiffre de participation communiqué par les organisateurs (1,6 million de votants). Pour l’éditorialiste de La République des Pyrénées Jean-Michel Helvig, cet incident rendra difficile pour le vainqueur de se prévaloir d’une légitimité populaire.

« L’ennemi principal du Parti socialiste, c’est surtout lui-même. Il fallait une bonne dose de masochisme (ou d’amateurisme) pour transformer une primaire qui semblait s’être bien déroulée, au point qu’aucun des candidats ne remette en cause son propre score, en une élection dont les observateurs extérieurs soupçonnent les résultats d’avoir été manipulés. Soupçons qui vont plomber d’entrée la légitimité populaire dont se prévaudra le candidat élu au final. » Jean-Michel Helvig