• L’État actionnaire critiqué. La Cour des comptes a publié ce matin un rapport très critique vis-à-vis de l’actionnariat public estimant qu’il « se révèle rarement le remède le plus adapté pour contrer, en profondeur et dans la durée, la perte de compétitivité et la désindustrialisation de l’appareil productif national ». Les magistrats financiers préconisent en particulier de rendre autonome l’Agence des participations de l’État.

  • Détournement de subventions. Le tribunal correctionnel de Bastia a condamné le député divers gauche de Haute-Corse Paul Giacobbi à trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité pour détournement de fonds publics. L’élu était accusé d’avoir organisé un système de détournement de subventions du Conseil général de Haute-Corse dont il était le président de 2007 à 2010.

  • Macron ciblé. Le président du groupe UDI à l’Assemblée nationale Philippe Vigier, également porte-parole de François Fillon, a demandé hier lors d’une conférence de presse des « clarifications » sur l’usage par Emmanuel Macron de l’enveloppe de frais de représentation alloués au ministère de l’Économie. Un livre rédigé par deux journalistes de Radio France paru aujourd’hui affirme que le candidat à l’élection présidentielle a « utilisé à lui seul 80 % » des sommes allouées pour 2016.

  • Primaire de la gauche. Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a écrit à Benoît Hamon et Manuel Valls pour appeler à l’apaisement les deux candidats qui doivent s’affronter ce soir à 21h lors du débat de l’entre-deux tours de la primaire de la gauche. Le directeur de campagne de Benoît Hamon avait menacé hier de saisir la Haute Autorité de la primaire pour dénoncer des « dérapages » de la part des proches de Manuel Valls.

  • Une médaille d’or en moins. Le Comité international olympique a disqualifié l’équipe jamaïcaine victorieuse du relais 4x100 mètres aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 en raison d’un contrôle au dopage positif du coureur Nesta Carter. Cette décision entraîne la perte pour Usain Bolt, la star de l’équipe, d’une de ses neuf médailles d’or, celle-ci revenant aux athlètes de Trinité-et-Tobago qui avaient terminé deuxièmes.