26 janvier 2017

Ça alors

L’Allemagne veut supprimer le délit d’offense à chef d’État étranger

Le gouvernement allemand a décidé hier de proposer au Parlement de supprimer à partir du 1er janvier 2018 une loi permettant à un chef d’État étranger de porter plainte en Allemagne pour insulte. En avril, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’était appuyé sur ce texte pour poursuivre un animateur de télévision allemand, Jan Böhmermann, pour avoir lu un poème l’accusant de pédopornographie et de zoophilie. La chancelière Angela Merkel avait autorisé le parquet à engager la procédure, s’attirant les critiques des ministres sociaux-démocrates des Affaires étrangères et de la Justice. En octobre, le procureur général avait classé l’affaire estimant que « l’accumulation de descriptions totalement exagérées » montrait qu’il s’agissait d’une satire. Recep Tayyip Erdogan a intenté un nouveau procès en tant que personne privée, dont le jugement est attendu en février.