27 janvier 2017

Ça alors

Des cellules humaines dans des embryons de porc

Des chercheurs californiens et espagnols ont révélé hier, dans la revue scientifique Cell, être parvenus à créer pour la première fois des embryons chimériques (possédant des gènes de deux espèces ou plus) en incorporant des cellules souches humaines à des embryons de porc à un stade très précoce, ensuite implantés dans l’utérus de truies porteuses. Plusieurs cellules humaines s’étaient alors développées en tissus amenés à devenir un cœur, un pancréas ou un foie. Cette expérience a toutefois été stoppée entre le 21e et le 28e jour de gestation pour des questions éthiques. À terme, le but des chercheurs est de pouvoir développer par l’intermédiaire de ces animaux hybrides des tissus ou organes qui pourraient être greffés sans rejet sur l’homme. Ils y voient un moyen pour pallier le manque de dons d’organes.