2 février 2017

Ça alors

Un fonds italien pour dissuader l’immigration clandestine

Le gouvernement italien a annoncé hier la création d’un fonds de 200 millions d’euros destiné à aider plusieurs pays d’Afrique à lutter « contre le trafic d’êtres humains et l’immigration clandestine ». Son but est de réduire l’immigration vers l’Italie en limitant les départs depuis l’Afrique, grâce au financement d’équipements ou à la formation des forces de sécurité locales. Trois pays en bénéficieront dans un premier temps : la Libye, le Niger et la Tunisie. Dans un communiqué commun, trois collectifs rassemblant plusieurs dizaines d’ONG présentes en Italie mettent en garde contre un fonds qui servirait à financer des « régimes africains qui mettent en œuvre des politiques agressives et antidémocratiques » et demandent un droit de regard pour elles et les Nations unies. En 2016, plus de 180 000 migrants ont atteint l’Italie par la voie maritime.