4 février 2017

Ça veut dire quoi

Assistant parlementaire

Les parlementaires disposent d’un budget pour pouvoir employer les collaborateurs de leur choix. Chaque député français gère ainsi une enveloppe mensuelle de 9 561 euros pour salarier jusqu’à cinq collaborateurs. Ils sont généralement embauchés en contrat à durée indéterminée, bien que leur engagement cesse de fait si le parlementaire pour lequel ils travaillent ne se représente pas ou n’est pas réélu. Ils sont alors licenciés. Souvent, un député constitue son équipe avec un collaborateur à Paris et deux en circonscription. Plusieurs assistants parlementaires ont raconté au Monde ce qui fait leur quotidien [€] : des tâches de secrétariat (répondre aux e-mails, au téléphone, accueillir les visiteurs, gérer l’agenda et la logistique), de communication (ou d’animation sur les réseaux sociaux), de représentation (recevoir des électeurs) ou de conseil (rédaction de discours, d’amendements ou de propositions de loi). L’un d’eux se définit comme le « couteau suisse du député ».