• Sarkozy renvoyé au tribunal. Le juge d’instruction Serge Tournaire a ordonné vendredi le renvoi devant le tribunal correctionnel de Nicolas Sarkozy et de 13 autres prévenus dans l’enquête sur les comptes de campagne 2012 de l’ancien chef de l’État, a révélé aujourd’hui Le Monde. Ils sont accusés dans une affaire de dépassement du plafond légal de dépenses masqué par un système de fausses factures mis en place avec la société de communication événementielle Bygmalion.

  • Tourisme en hausse. L’Insee, l’institut national de statistiques, a publié une note selon laquelle la fréquentation touristique (mesurée en nuitées dans les hébergements collectifs touristiques) a augmenté de 3,9 % en France au quatrième trimestre 2016 par rapport à la même période l’an dernier. Le nombre de nuitées dépasse celui du dernier trimestre 2014, avant les attentats de janvier et novembre 2015.

  • Le déficit commercial s’accroît. Le déficit commercial français a atteint 48,1 milliards d’euros en 2016, soit 2,5 milliards de plus que l’année précédente, selon les statistiques publiées par la direction générale des douanes. Après quatre années de baisse, cette augmentation est due en grande partie au solde très défavorable des biens manufacturés qui a augmenté de 10 milliards d’euros, en passant de 25 à 35 milliards d’euros en un an.

  • L’agresseur du Louvre parle. L’homme qui a attaqué des militaires vendredi au Carrousel du Louvre à Paris a répondu aux enquêteurs qui l’auditionnaient pour la troisième fois à l’hôpital Georges-Pompidou où il est toujours soigné. Il a confirmé son identité, celle d’un Égyptien de 29 ans diplômé en droit et cadre commercial dans une entreprise aux Émirats arabes unis.

  • Prisonniers exécutés en Syrie. L’ONG Amnesty International a accusé le régime syrien d’avoir pratiqué une « politique d’extermination » en pendant 13 000 personnes dans une prison gouvernementale située près de Damas entre 2011 et 2015 et appelé l’ONU à ouvrir une enquête. L’organisation de défense des droits de l’homme s’appuie sur des entretiens réalisés avec 84 témoins (anciens gardiens, détenus et juges).