7 février 2017

Ça alors

Le FBI durcit les conditions d’accès à l’information

Voté en 1966, le Freedom of Information Act est une loi américaine permettant à tout citoyen de réclamer des documents aux agences fédérales. Elles ne peuvent s’y opposer qu’à certaines conditions, notamment si les informations présentent un danger pour la sécurité nationale, risquent de trahir des accords commerciaux ou de porter atteinte à la vie privée de quelqu’un. À partir du 1er mars, le FBI va compliquer ce processus permettant un accès de la population à l’information. La police fédérale américaine a annoncé hier qu’elle n’accepterait plus que des citoyens lui réclament des documents par e-mail. Il faudra les demander par fax ou par courrier postal. Une autre solution consistera à passer par un portail en ligne, mais il sera demandé en contrepartie de fournir des données personnelles, comme un numéro de téléphone et une adresse postale.