9 février 2017

C'est leur avis

Théo est gentil, et alors ?

Frantz Durupt et Balla Fofana, journalistes à Libération, estiment que la violence de plusieurs policiers à l’égard d’un homme de 22 ans à Aulnay-sous-Bois doit être condamnée sans que le caractère ou l’attitude de la victime entre en ligne de compte.

« Dans cette “affaire Théo”, du prénom de la victime, on a parfois l’impression, à lire des articles et des commentaires politiques, que ce qui rend tout cela vraiment scandaleux, c’est que Théo est un ‘type bien”, qui “ne méritait pas ça”. […] S’il avait fait de la prison, aurait-il reçu la visite du président de la République ? Lequel, dans sa grande bonté, a souligné que “Théo a réagi avec dignité et responsabilité”. […] Insister sur sa “gentillesse”, c’est mettre du mascara sur le coquard d’une réalité française : celle des violences policières. » Frantz Durupt et Balla Fofana