14 février 2017

Tout s'explique

Démission d’un conseiller de Donald Trump

Pourquoi Michael Flynn a-t-il été contraint de présenter sa démission ?

Michael Flynn, conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, a présenté hier soir sa démission au président américain. Cet ancien général, nommé à ce poste stratégique le 18 novembre, est accusé d’avoir menti sur la teneur d’une conversation téléphonique qu’il a eue avec l’ambassadeur russe aux États-Unis, le 29 décembre. Ce jour-là, Barack Obama avait annoncé des sanctions à l’égard de la Russie, accusée d’avoir interféré dans l’élection présidentielle américaine. Michael Flynn avait nié avoir promis à son interlocuteur russe que les relations des États-Unis avec la Russie changeraient sous Donald Trump, avant d’être contredit par des officiers du renseignement américain témoignant anonymement dans le Washington Post et le New York Times jeudi.

Qu’est-ce que le Logan Act ?

D’après les sources du Washington Post et du New York Times, la teneur de la conversation entre Michael Flynn et l’ambassadeur russe aux États-Unis pourrait être considérée comme illégale. Une loi de 1799, le Logan Act, interdit à tout citoyen non autorisé d’interférer dans la politique étrangère américaine. Bien que nommé par Donald Trump, Michael Flynn n’avait en effet pas encore pris officiellement ses fonctions le 29 décembre. Si plusieurs personnes ont été accusées de l’avoir transgressée, aucune n’a été condamnée pour avoir enfreint cette loi jusqu’ici.

Quel est le rôle du conseiller à la sécurité nationale ?

Aux États-Unis, le conseiller à la sécurité nationale est l’un des principaux conseillers du président américain, qu’il renseigne et conseille en matière de sécurité nationale et de politique étrangère. Il est nommé directement par le président, sans devoir passer par une confirmation du Sénat, contrairement aux membres du cabinet. Il siège au Conseil de sécurité nationale avec le président, le vice-président et les secrétaires d’État (Affaires étrangères), à la Défense et à l’Énergie. Ce poste, initialement connu sous le nom d’assistant spécial pour les affaires de sécurité nationale, a été créé en 1953 par le président Dwight Eisenhower.